Ariane Drouin, géographe, M.Sc. Professionnelle de recherche en géomatique Institut de recherche et de développement en agroenvironnement

10

Spectre / août / 2012

Conférence / Ariane Drouin

vEnDREDI, 9 h

La géomatique et la télédétection au service de l'agroenvironnement : du champ au bassin versant

L'amélioration de la qualité de l'eau, une des principales problématiques environnementales en milieu agricole, repose notamment sur une meilleure gestion des zones à risque. Ces zones de ruissellement sont plus vulnérables puisqu'elles contribuent davantage à l'exportation des sédiments et des nutriments vers les cours d'eau. Elles sont également un des principaux facteurs limitant la productivité des cultures. La télédétection à l'aide de satellites imageurs est utilisée notamment pour localiser ces zones à risque afin d'y réaliser des interventions corrigeant les problèmes d'égouttement. Les avancées des dernières années dans la quantité et la précision des données géospatiales, notamment les données d'élévation et les images satellitaires, ont permis le développement de différents outils de gestion spatialisés destinés à appuyer les actions environnementales pour la préservation de la qualité de l'eau en bassins versants agricoles. Les données disponibles permettent maintenant de travailler à la fois à l'échelle du bassin versant et à l'échelle de la ferme et des champs. Les données d'élévation (telles que les données LiDAR) servent entre autres à représenter les parcours de l'eau à l'échelle des bassins versants et même à l'intérieur des champs. Des micro-bassins versants peuvent également être délimités, permettant d'identifier les superficies contributives les plus importantes, lesquelles mettent en lumière les zones plus vulnérables au ruissellement et à l'érosion. De plus, les indices spectraux dérivés des images satellitaires permettent également d'identifier les zones à risque. Cette conférence présentera diverses sources de données utilisées, certains traitements ainsi que des exemples d'applications de la télédétection en agroenvironnement. Ariane Drouin est professionnelle de recherche en géomatique et télédétection à l'IRDA (Institut de recherche et de développement en agroenvironnement inc.) depuis 2009. Elle travaille à divers projets de recherche appliquée ayant trait à l'agroenvironnement et aux problématiques de gestion par bassins versants, d'érosion des sols et de pollution diffuse. Ses apports dans l'équipe de recherche en géomatique et bassins versants de l'IRDA se situent entre autres dans le développement d'outils spatialisés pour les conseillers et producteurs agricoles. Auparavant, elle a travaillé à des projets de gestion par bassins versants, notamment au Centre-du-Québec, à titre de responsable de la géomatique dans le cadre du projet Méandres. Elle détient un baccalauréat en géographie et une maîtrise en Sciences de l'environnement obtenus à l'UQTR (Université du Québec à Trois-Rivières). Son projet de maîtrise avait pour titre : Élaboration d'un modèle de représentation des niveaux d'inondation à partir d'un SIG - Rivière Saint-François (axe Sherbrooke-Drummondville).

Vous devez télécharger Flash Player


Vous devez télécharger au minimum la version de Flash Player 9

Cliquez ici

Adobe Flash Player Download Center