ILÉVIS une ville et ses défis ... les comm e r ces Par Johanne Martin Écologiques et révolutionnaires, les toitures végétales créées par Midex ne cessent de gagner en popularité. Depuis bientôt 20 ans, l'entreprise lévisienne dirigée par Guy Gauthier fabrique un produit unique, une fibre de verre polyvalente et de la plus haute qualité, qui permet aujourd'hui d'aménager des espaces de vie tout en contribuant à préserver la planète. Dans le domaine de la fibre de verre adaptée aux bâtiments tant commerciaux, industriels que résidentiels, ce n'est pas sans fierté que M. Gauthier rapporte d'emblée avoir été associé à une première au Ouébec. Cl Il Y a quatre ans, les architectes Daniel Smith et Stéphane Jean, designers en système de toits verts, ont amorcé la démarche de végétalisation d'une toiture sur un immeuble de la rue Marie-Anne, à Montréal, précise l'entrepreneur. En tant que constructeur, Midex a relevé le défi de l'exécution, ce qui fait de nous des pionniers dans un marché en pleine expansion. IJ Plus résistante que toute autre membrane existante, la fibre de verre conçue par Midex constitue une solution permanente en matière de recouvrement. Sa durabilité fait d'elle une option très économique à long terme, non seulement pour les toits verts, mais éga­ Iement pour les planchers, les patios, les terrasses extérieures et les toitures non végétales. (1 La compagnie Agropur est de celles qui ont bien compris les avantages qu'offre la fibre de verre Midex. Les toits de ses usines de Granby, Notre-Damedu-Ban-Conseil et Plessisvtlle en sont recouverts et pour longtemps. Dès 1991, l'entreprise nous a fait confiance, a cru au produit et aujourd'hui, elle ne regrette en rien le choix qu'elle a fait. " Les caractéristiques que présente la fibre de verre se prêtent évidemment à un grand nombre d'applications, mais répondent particulièrement bien aux exigences du toit végétal. Imperméable, résistante et malléable. la fibre de verre Midex permet la réalisation d'un véritable jardin là où l'on n'aurait pas cru la chose possible. « Et le plus beau, c'est que la fibre de verre n'a pas à être remplacée au bout de 20 ans, ajoute le président. Les toitures fabriquées à partir de ce matériau peuvent facilement durer de 150 à 200 ans, mais il demeurera toujours possible d'en modifier l'usage et le design, tout comme il est possible de ne pas étendre de la terre sur toute la surface couverte par la fibre de verre. J)

Vous devez télécharger Flash Player


Vous devez télécharger au minimum la version de Flash Player 9

Cliquez ici

Adobe Flash Player Download Center