2 - LE MERCREDI 7 mars 2012 - L'Avantage votre journal

AU BAS-SAINT-LAURENT

Hiver doux, printemps « normal »

l Le Bas-Saint-Laurent a connu un hiver plus doux que la moyenne, cependant, la température printanière ne s'éloignera pas des normales de saison. THÉRÈSE MARTIN C'est du moins ce que prévoient les météorologues de MétéoMédia pour les mois de mars, avril et mai. La situation ne sera pas différente chez nous de celle qui sera observée dans l'ensemble du pays. « Après un hiver exceptionnellement doux et généralement sec, les Canadiens peuvent s'attendre à un réchauffement normal Suivez-nous sur facebook.com/lavantageqcca VOTRE VIEUX FRIGO POURRAIT CONSOMMER JUSQU'À

4,8 fois plus d'énergie

qu'un nouvel appareil homologué ENERGY STAR !

Appelez RECYC-FRIGO. Votre appareil sera recyclé à 95 % et vous recevrez 30 $ par la poste ! * L'appareil doit avoir plus de 10 ans, un volume intérieur entre 10 pi 3 et 25 pi 3 , être fonctionnel et branché. Une limite de trois appareils par foyer s'applique. Les appareils commerciaux ne sont pas admissibles. Certaines conditions peuvent s'appliquer. www.lavantage.qc.ca Pour demeurer informé en tout temps Votre hebdo au quotidien et graduel, ce printemps », explique Martin Bélanger, chef des opérations météorologiques de MétéoMédia, qui ajoute que des chutes de neige abondantes sont prévisibles en mars. Cet hiver très doux s'explique par différents facteurs, dont le fait que le courant-jet est demeuré plus au nord qu'à l'habitude, maintenant l'air plus froid est au-dessus de l'Arctique. Ce sont plutôt l'Europe et l'Asie qui ont connu un froid particulièrement intense et une neige abondante, en janvier et février. Dans la région de Rimouski, les températures normales, au printemps, se situent entre 6 degrés et - 3, pour une moyenne de 2 degrés. À titre comparatif, la moyenne des températures printanières se situe à 6 degrés dans la région de Montréal et à 3 degrés à Québec. À Sept-Îles, cette moyenne est de 0. Il faut donc s'attendre à un printemps « normal », dans la région. Pour un ramassage gratuit :

www.recyc-frigo.com ou 1 888 525-0930

Assurez-vous d'avoir votre facture d'électricité en main.

À surveiller cette semaine sur le Web

- Tout est prêt pour la fondation de Coop alimentaiton Rimouski. - Des métiers non traditionnels pour des femmes. - La grève étudiante : Les moments décisifs approchent. - Comment apprivoiser le deuil et en guérir.

8 204

adeptes Suivez-nous sur les médias sociaux

3 679 3229 1296

Suivez-nous sur : TWITTER www.twitter.com/lavantageqcca - FACEBOOK www.facebook.com/lavantageqcca - FLICKR www.flickr.com/lavantage - YOUTUBE www.youtube.com/journallavantage 4337442 l Environ 70 % de l'espace locatif qui sera disponible dans la première « tour» du Havre de l'Estuaire a été réservé par des futurs résidents, jusqu'à maintenant. THÉRÈSE MARTIN C'est ce que confirme Gilles Corriveau, porteparole de Réseau Sélection, promoteur du projet. Pour la deuxième tour, la location de l'espace n'est pas si avancée, cependant M. Corri veau considère que cet état de fait est normal et que le taux de location progressera lorsque la deuxième tour s'élèvera. Un retard est cependant noté, sur le chantier, et la première tour accueillera ses locataires Les équipes s'affairant au sommet de la première tour.

PREMIÈRE TOUR DU HAVRE DE L'ESTUAIRE

70 % des logements sont loués

BOULEVARD

à compter du 1er septembre 2012, soit environ deux mois plus tard que la date qui était initialement prévue. Quant à la deuxième construction, elle accueillera ses locataires au printemps 2013, et non en novembre 2012. Selon Gilles Corriveau, ce retard n'est pas alarmant : « Il s'agit de retards normaux pour des projets de cette envergure. Des difficultés non prévues dans la construction et des bris d'équipements, notamment, expliquent ce retard qui n'a rien d'inhabituel sur un tel chantier. » Rappelons que le Havre de l'Estuaire comportera deux édifices de 12 étages chacun qui abriteront plus de 350 appartements. De façon globale, le projet est évalué à plus de 50 millions$ et est développé sur le site de la Grande Place, au centre-ville de Rimouski.

René-Lepage ou des Navigateurs ?

l Tout peut encore survenir dans le dossier du boulevard « René-Lepage - des Navigateurs », alors que le conseil municipal de Rimouski reporte au lundi 12 mars sa décision de renommer le « boulevard aux cinq noms ». THÉRÈSE MARTIN Une cinquantaine de personnes qui assistaient à la séance du 5 mars ont demandé au conseil municipal de conserver le nom de René-Lepage pour désigner le plus important boulevard de Rimouski. La porte-parole du groupe, Marie Nadeau, a recueilli 1 285 signatures, en six jours seulement, pour conserver le nom de René- Lepage pour des raisons « historiques et patrimoniales ». La requête du groupe de citoyens demande que le nom de René-Lepage soit attribué au boulevard dans toute sa longueur, de Sacré-C?ur à Pointe-au-Père. Le nom de René- Lepage a été qualifié d'« inspirant » et de « source de fierté » pour les Rimouskois. Une autre demande, en provenance de la salle, suggère au conseil municipal de Rimouski de « mettre sur la glace » le choix final du nom pour désigner le boulevard. Les intentions du conseil d'attribuer le nom de « René-Lepage » à l'actuel boulevard de la Rivière ont été qualifiées de « bonbon » et de « prix de consolation » par les Lepage et les autres personnes présentes à l'Hôtel de Ville, qui continuent de souhaiter que ce nom qui fait référence au deuxième seigneur de Rimouski désigne l'artère principale de la ville, et non un boulevard plus court. L'un des porte-parole du groupe de citoyens, Fernand Dionne, a ajouté qu'il faut privilégier une désignation des rues basée sur l'histoire. «Le nom du boulevard des Navigateurs va causer un malaise profond et une partie de la population sera déçue.» Il souhaite également que le comité de toponymie rende publics les critères qui ont motivé son choix de « boulevard des Navigateurs ». Le maire, Éric Forest, a déclaré que le conseil municipal retardait sa décision pour permettre aux citoyens de s'exprimer, lors de la séance du 5 mars, et qu'une décision serait prise, dans le dossier, lors d'une séance publique extraordinaire prévue le 12 mars. Cette décision pourrait consister à faire un choix ou encore, à poursuivre la consultation. Rappelons que le principal argument justifiant le choix de « boulevard des Navigateurs » de la part du comité de toponymie et de la Ville repose sur un souci d'équité entre l'ancien territoire de Rimouski et les municipalités qui ont été annexées. Selon le maire, le choix de « boulevard des Navigateurs » fait également référence aux origines maritimes de la région de Rimouski. La salle du conseil municipal risque donc d'accueillir bien du monde, le lundi 12 mars, lors de l'annonce de la décision de la Ville. + 4327868 Utilisez votre téléphone mobile disposant d'un lecteur flashcode pour accèder au site de L'Avantage.qc.ca (Photo Stéphane Fournier)

Vous devez télécharger Flash Player


Vous devez télécharger au minimum la version de Flash Player 9

Cliquez ici

Adobe Flash Player Download Center