4 - LE MERCREDI 6 juin 2012 - L'Avantage gaspésien

LES MARCHEURS AU RENDEZ-VOUS

26 000 $ d'espoir

I Près de 180 personnes se sont rassemblées, ce dimanche matin, à l'église de Sainte-Félicité, d'où ils ont pris le départ de la troisième Marche de l'espoir, au profit de la recherche sur la sclérose en plaques, marche qui a permis d'amasser, au dernier décompte, 26 000 $. PIERRE MOREL Les marcheurs n'avaient pas oublié et ils étaient au rendez-vous dimanche matin. Neuf kilomètres plus loin, à l'église de Petit-Matane, où se terminait la marche, les participants, jeunes et aînés, affichaient tous un large sourire, ayant l'impression d'avoir aidé les organisateurs à faire un pas de plus pour tenter de mieux comprendre cette maladie dégénérative. Roger Charest, qui a lancé cette marche en 2010 avec l'aide de sa conjointe Isabelle Côté, elle-même atteinte de la sclérose en plaques, était visiblement satisfait de cette troisième édition. « Je ne pensais vraiment pas dépasser les 24 000 $ de l'an dernier et 4495353 (Photo : Pierre Morel) j'en suis très heureux », dit-il. Quant à savoir, s'il y aura une quatrième marche, il mentionne que l'organisation exige beaucoup d'engagement et qu'il va réfléchir. Du côté des participants, chacun à sa raison de marcher. « C'est quelque chose d'important parce que je cours pour ma tante qui est atteinte de cette maladie », mentionne Michaël Charest, 17 ans, qui venait de couvrir la distance non pas à la marche, mais à la course. « Je suis chanceux d'être en bonne condition physique et j'aime ça faire ça pour elle », ajoute-t-il. Suzanne Larrivée qui, elle aussi, a participé à l'événement afin de soutenir des proches atteints de sclérose en plaques, était très satisfaite de cette randonnée. « Une heure trente, neuf kilomètres », c'est quand même bien. « Je l'ai marché pour ma s?ur, 44 ans, qui est atteinte de sclérose en plaques », indique Marie-Hélène Fillion, précisant que trop souvent, les personnes affectées par cette maladie se retrouvent dans des centres de soins de longue durée et isolées... car ces patients exigent beaucoup de soins. Habitué à parler de cette marche derrière un micro, l'animateur et journaliste Carol Saint-Pierre, de la station radiophonique locale, mentionne qu'il arrive un moment où il est important de s'impliquer socialement et c'est ce qu'il a accepté de faire ce dimanche, d'autant plus qu'il connaît bien Isabelle Côté, qui investit beaucoup d'énergie dans l'organisation de cette marche de l'espoir. Un groupe de près d'une trentaine d'amateurs de mototourisme a aussi participé à la Marche de l'espoir en organisant une balade Matane-New Richmond, aller et retour.

Émotifs anonymes

Nous vous souhaitons la bienvenue à nos réunions hebdomadaires qui se déroulent tous les samedis soirs dès 20 h, au 146, rue J.- Octave-Lebel à Matane. Ces réunions sont l'occasion pour des hommes et des femmes comme vous de mettre en commun leur expérience, leur force et leurs espoirs pour faire face à leurs problèmes émotifs. Ces réunions sont des moments privilégiés pour les membres de s'aider mutuellement en partageant sur les moyens que le programme ÉA suggère pour résoudre les difficultés vécues par chacun et chacune. Bienvenue à tous. 4490817

Vous devez télécharger Flash Player


Vous devez télécharger au minimum la version de Flash Player 9

Cliquez ici

Adobe Flash Player Download Center