STRESS ET PRÉ OCCUPATION S

Dans la tête des cé gé p ien s

«L

e str ess estde plus en plus présentchez les étudiants,su r tou t dans le su d de la ré gion ,etilp réoccupe autantles in ter ven a n ts scolaires qu e ceu x du périscolaire.C?estune problématiqu e qu ?ilfaut rega rd er de près»,mentionne Ann-Marie Pica r d ,directrice du CRE - VAL E .Un e citation qu ip rend son tou tson sen s lorsqu ?on apprend qu e 62,48 % des étudiants du Cé gep ré gion a ld e Lanaudière à Ter r e - bonne se disen tgé n é ra lem en tstr essé s.

D O SSIE R DE LA SE M AIN E

C?est en tre autres ce qu e perm et de con s - ta ter le portrait des é tu diants du cégep qu ?on t réalisé les en seign a n ts Dou glas Blan - chet et Ca therine O uellette à l?hiver 2017. «Ce qu ?on vou lait su rtou t connaître avec cet in dica teu r,c?estleu rnivea u de stress etsice - lu i-cia une inciden ce su rleu r ré u ssite sco - laire»,expliqu e Mme Ouellette,en seign a n te en psychologie. Étonnamment,les é lèves quise disen t stressé s son t a u ssi ceu x qu i perform en t le mieu x,a vec u n e cote R moyenne de 25,1, com pa rativem en t à 24,2 pou r les é tu diants peu ou pa s stressé s. «O n pa rle bea u cou p d?anxiété de perform a n ce da n s le su d de la région »,indiqu e la directrice du Com ité ré - gion a l pou r la valorisa tion de l?éducation (CREVA LE),sa n s vou loirn é cessa irem en tfaire de lien avec les résultats de l?étude,même si son point rejoin t l?hypothè se de l?en seign a n te. Sion observe de plu s près les ré pon ses des étudiants,on rem a rqu e qu e leu r nivea u de stress est moins élevé en cla sse,avec 34 %, mais qu ?ilgrim pe en flèche lors d?exposé s oraux,soit à 78 % (don t 50 % se disen t très stressé s).Ilredescen d légèrem en t lors des exa m en s,a vec 71 % (dont 28 % sont très stressé s). MANQUE DE CONFIANCE ET SO LITUDE D?autres statistiqu es son ta u ssirévélatrices de l?étatd?espritdes étudiants :42 % d?en tre eu x a ffirm en t a voir pa rfois ou jamais con - >7352690 P énélop e Cler m on t jou rn aliste@ larevu e.qc.ca

Le selon

RABAIS L'ÂGE!

Pour nos

40

ans

% *

On économise l?équivalent de son âge sur la monture !

fiance en eu x,et17% sou lign en tsou ffrirtou - jou rs ou sou ven t de dé prim e et de solitu de. «Les jeunes ne se parlen t plus entre les cou rs.Ils n e créent plus de nouveaux lien s. Ils texten t leu rs amis qu ison t da n s d?autres cla sses. Ça peu t expliqu er le sen timent de solitu de»,évoque Mme Ouellette. Pa r ailleu rs,59 % a ffirm en t se sen tir tou - jou rs ou sou ven tfatigu é s et54 % manquent de sommeil.«Ce n ?est pa s rare de voir des étudiants cognerdes clou s en cla sse.C?est une problématiqu e a ssez importante»,dé - voile l?en seign a n te.Sion ne peu tqu e le pré - sumer,on n e peu t s?em pê cher de faire u n lien avec l?em ploi. HORAIRE ET CHARGE DE TRAVAIL Comme ailleu rs da n s la provin ce,78 % des étudiants du Cé gep à Terrebonne occu pen t un em ploi.En moyenne,ils travaillen t 12,87 heu res pa r sem a ine pour une cote R moyenne de 24,8.Fa it in téressa n t,l?étude a perm is de con staterqu e le seu ild?heu res tra - va illées à pa rtirdu qu ella cote R pa sse sou s la moyenne est de 15,9 heu res pa rsem a ine, ce qu iest en deçà des résulta ts de deu x au - tres études réalisé es au Québec,qu iprésen - ta ien t des seu ils de 20 et de 25 heu res pa r sem a ine. Quant à l?effet qu e leu rem ploia su r leu rs études,ils croien tà un taux de 40 % qu ?illeu r nuit,ce qu e ten d à con firm erleu rcote R. En con trepa rtie, les é tu diants de Terre - bonne consacren t en m oyen n e 10,5 heu res pa rsem a ine à leu rs é tu des,ce qu iest peu , selon M m e O u ellette,su rtou t sil?on con sidè re qu e 67 % d?en tre eu x trou ven t la cha rge de travailde leu rprogramme élevé e. L?iron ie iciest qu e ces étudiants son t a u ssi

74 ans =

74

%

de rabais

Winston McQuade Examens de la vue sur place ou apportez votre prescription www.greiche-scaff.com

GALERIES DE TERREBONNE - 450 492-7949

Alors que le reste du réseau collégial québécois affiche une moyenne de 58 % de filles et de 42 % de garçons, les étudiantes sont présentes en plus grand nombre au Cégep de Terrebonne, soit à 65 %, comparativement à 35 % d?étudiants masculins. ceu x qu iperform en t le plu s avec une cote R moyenne de 25,5,com pa rativem en t à 23,3 pou rceu x qu icon sidè ren t la cha rge de tra - va il peu ou pa s é levé e. Cette même ten - da n ce s?observe pa rra pport à la perception du nivea u d?exigen ce des en seign a n ts,qu ?ils trou ven t élevé à 80 %.Noton s qu ?ils a ppré - cien tà 95 % la dispon ibilité de ceu x-ci. REGARD SUR LES ÉTUD ES Su rle plan pé da gogiqu e,u n pou rcen ta ge relativem en tim portantd?étudiants sou lign e avoir tou jou rs ou sou ven t des difficu lté s à être atten tifs en cla sse (39 %),à faire des ex - posé s oraux (49 % ),à étudier pou ru n exa - men (34 %),et à lire et à rédigerdes textes en cla sse (30 %).De plu s,ils son t41 % à avoir des difficu ltés à s?adapterau rythm e des étu - des collégiales. «O n rem a rqu e de plu s en plus de problè - mes de concentration et c?est la même chose pou rles com pé ten ces en lecture,d?où l?im portance de valoriser la lectu re en fa - mille.Les modèles de lecteu rs au sein de la famille et da n s l?en tou rage ont beaucoup d?im pact.Ils son tdes dé terminants positifs à la persé vé rance scolaire»,commente M m e Pica rd. En lien a vec l?adaptation a u n ivea u collé - gial,elle a jou te :«O n pense que les jeu n es n?on tplu s besoin d?en ca drem en tpa ren talau cé gep,mais c?est faux.Ils cha n gen t leu r fa - çon de travailler à cet â ge et ça dem a n de bea u cou p d?adaptation .Ilaurait été in téres - sa n t de pou voir com pa rer les ré pon ses d?étudiants de prem ière etde deu xième ses - sion .» LES BONNES N O UVELLES En con clusion ,c?est a vec joie qu e M m es Ouellette et Pica rd on t a ppris qu ?à un taux de 98 % ,les é tu diants croien t en l?im por - ta n ce de ré u ssirleu rs é tu des.Ils son t a u ssi in téressé s pa rleu rs études à 87 % et con sidè ren têtre da n s le bon programme à 86 %. En con trepa rtie,ils son t m oins de 5 % à tou jou rs ou sou ven t pen ser à abandonner leu rs études.Pa rm iles raison s évoquées,on rem a rqu e su rtout un manque d?in térêt,des cou rs trop difficiles ou une volon té de cha n - gerde programme.«J?in terprète iciqu ?ils ne son t simplem en t pa s au bon en droit,ce qu i est u n e bon n e n ou velle»,note M m e O u ellette. Tess McQuade

Minimum

40

%

de rabais

* Sur présentation d?une pièce d?identité, obtenez un rabais sur une monture sélectionnée selon votre âge à l?achat d?une paire de lunettes complète (verres et monture). Certaines restrictions s?appliquent. Détails et sélection en succursale. Offre valide pour une durée limitée. Non monnayable. Ne peut s?ajouter à tout autre rabais ou promotion. Montures à titre indicatif. Michel Laurendeau, opticien. www.letra itd union .com - Le mercredi13 septem bre 2017 - 3

Vous devez télécharger Flash Player


Vous devez télécharger au minimum la version de Flash Player 9

Cliquez ici

Adobe Flash Player Download Center