LOUISE TRE M BL AY D?ESSIAMBRE

Tou jou rs à l?écoute de ses nouveaux personnages

Comme

à chaque fois qu ?elle m et d e côté d es p er son n a ges qu i l?on tha b itée pendantplusieu r s mois,voire des années,l?auteu re Louise Tr em b lay-d?E ssiambre a dû en faire son deuil.Elle a tou tefois apprivoisé Ja cqu elin Lafra n ce etMarie-Thé rè se Ga gn on qu ison t au cen tre de la sé r ie «U n e simple histoire d?amour»,dontle tom e 1 est en lib rairies depuis mai.

ARTS ET CUL TURE

J ea n -Marc Gilb ert media@ larevu e.qc.ca Au grand bonheurde l?auteu re terrebon - nienne,le pu blic s?est luia u ssi rapidem en t familiarisé a vec ces n ou vea u x person n a ges attachants. La vie du cou ple etde leu rs six en fants,qu i ha bite un petit village de la Mauricie,au milieu des années 1920,ba scu le com plètem en t lorsqu ?un incendie réduit en cen dres non seu lem en t le foyerfamilial,m ais a u ssil?ate - Le tome 1 de la série «Une simple histoire d?amour» est le 41 e roman de l?auteure Louise-Tremblay d?Essiambre, qui habite Terrebonne. (Photo : Courtoisie Guy Saint-Jean éditeur) 6 - Le mercredi12 ju illet2017 - www.letra itd union .com lierde cordonnerie de M.La france,atten a n t à la maison .La trame narrative du 41 e rom a n de l?auteu re,pu blié chez Gu y Sa int-Jea n éditeu rse con struit a u tou rde ce qu isu ivra ce dra m e et d?une autre é preu ve qu e la vie mettra su rleu rchem in. CRITIQUE SO CIALE En aborda n tdes thè m es comme l?en traide don tbé n é ficieron tles membres de la famille de la pa rtdes villageois eten ra ppelantqu ?à cette époque,l?humain pren a it le tem ps de réfléchir avant de parler,en plus d?écouter les autres,l?auteu re se perm etune petite critiqu e de la société actuelle.Certaines va leu rs on t dispa ru avec l?a rrivé e du m odern ism e, croit-elle. «Bou ca r Diou f disa it récemment qu ?avant les gen s m a rcha ien t et se rega r- da ien t da n s les yeu x.Mainten a n t,ils m a r- chen t en rega rda n t leu rs pieds», cite l?au - teu re,en faisa n t référen ce à l?om n iprésence des téléphones in telligen ts ettablettes. Le tom e 2,dé jà écrit, sera surle m a rché dè s le mois d?août ta n dis qu e le tom e 3,ac - tu ellem en t en rédaction ,se retrou vera sur les ta blettes en novembre.«J?aurais eu su ffisamment de choses à raconter pou r écrire un quatrième tom e,m ais l?éditeu r n?a pas vou lu.Je leu raidit :«Je va is devoirra m en er les personnages dans une autre sé rie.» O n m?a répondu qu?il n?y a va it pa s de problème», ra con te Lou ise Trem blayd?Essiambre,pin ce-sa n s-rire. RESPECTER ET ÉCO UTER SES PERSONNAGES Les person n a ges son t d?ailleu rs cen traux da n s la démarche de l?auteu re,elle-m ême une avide lectrice et pa ssionnée de rom a n s policiers. «Ce n ?est pa s m oi qu iécris l?his - toire,ce son t les person n a ges qu i me parlen t.Tu ne peu x pa s im poserqu elqu e chose à tes personnages.Lorsqu e je n ?avance pas a ssez da n s l?écritu re,c?estpa rce qu e je ne les écoute pa s a ssez»,illu stre-t-elle. D?ailleu rs,lorsqu ?elle en ta m e u n e histoire com posé e com plètem en t de nouveaux personnages,comme pou r«U n e simple histoire d?amour»,ily a u n e pé riode de flottem en t, ca r elle pren d le tem ps de bien a pprivoiser les personnages.«Les 50 prem ières pa ges me prennent trois mois à écrire.Les 350 au - tres m ?en prennent deux»,ra pporte-t-elle. Un e fois qu e tou tes les pièces de ca sse-tê te son t pla cé es da n s sa tê te,elle se don n e u n objectifd?écrire 2 000 mots pa rjou r.Le len - dem a in matin,elle relit à ha u te voix ce qu ?elle a é crit la veille et cha n ge certa ins pa ssa ges qu in e lu icon viennentpa s. UNE FO ULE DE PROJETS Bien qu ?elle a it franchile ca p des 60 ans, Lou ise Trem blay d?Essiambre ne ralen tit pa s. Bien au con traire,elle a en core une fou le de projets en tê te.Un e fois qu ?elle term inera l?écritu re du dern ier tom e de «Un e sim ple histoire d?amour»,elle com m en cera à plan - chersu run livre de recettes,son prem ierdu gen re. Ses lecteu rs a ssidu s seron t heu reu x d?ap - pren dre qu e plusieu rs person n a ges des ro - m a n s pa ssé s vien dron t m ettre u n e tou che pa rticu lière au livre. Des discu ssion s son t a u ssi en cou rs pou r d?autres ou vrages à ven ir.«J?aime avoirplein de projets,c?est ce qu inous garde viva n ts. J?aimerais faire un pied de nez à la vie et je prévois pren dre m a retraite à 92 ans»,con - clut l?auteu re, d?u n ton m i-blagueur misé rieu x.

Vous devez télécharger Flash Player


Vous devez télécharger au minimum la version de Flash Player 9

Cliquez ici

Adobe Flash Player Download Center