10 QUE STION S

À

...LUC TH É RIAUL T

DÉPUTÉ FÉD ÉRAL DE MON TCALM Vous avez complété un baccalau - réat et une maîtrise en philoso - phie, en plus d?un diplôme d?étu - des supérieures spécialisées en bio - éthique, et vous avez enseigné ces matières pendant plus de 25 ans. Qu?est-ce qui vous passionne tant dans ce domaine qui n?a pourtant pas la cote auprès des étudiants (rires)? (Rires) L?en seign em en t m e pa ssionne et les qu estion s a u ssi,alors en seign erla philosophie de fa çon pa ssionnée,ça m otive u n e cla sse et ça don n e de très belles expé riences académiqu es. D?ailleu rs, je ren con tre régulièrem en t d?ancien s étudiants da n s le grand com té de Montca lm,et ma foi,ils son t pa s maltou s a ssez en ga gé s ou allu més socialem en t!Le dé fiqu e je me donnais lorsqu e j?en seign a is,c?était de faire de leu rcou rs de philosophie le n u m é ro 1 de tou s leu rs cou rs au cé gep.Et je pen se avoirré u ssipou rbon nom - bre d?en tre eu x. Qu?est-ce que vous ont apporté ces années d?enseignement? Un e très grande ca pa cité de lectu re,d?analyse, de rigu eu r,m ais tou jou rs en étant connecté su r le monde.En seign er,cela su ppose d?être ca pa ble de ren dre com pte simplem en tde ce qu iestcom - plexe.On ne fait pa s de la thé orie pou ravoirl?air in telligen t.O n fait de la thé orie pou rse donner les ou tils n é cessa ires à la résolution de problè - mes con crets,pou raméliorernotre con dition hu - maine et la vie en société,pou rrétablirl?éthiqu e da n s le politiqu e. Vous avez été élu député du Parti Québécois dans la circonscription de Masson en 2003. Pourquoi avoir alors choisi de faire le saut en politique? J?étais prêt,après un parcou rs de plu s de 20 ans de bénévolat dans les différen tes instances du Pa rtiQ uébécois et du Bloc Q u é bé cois.En tre 1992 et2003,ily a eu cinq élection s etdeu x réfé - ren du m s.J?aiété de tou s les ren dez-vou s électo - raux québécois et fédéraux.A u ssi,u n de m es mentors,Bern a rd La n dry,était chef au moment où j?aipris ma dé cision .Ilfaut avoiru ne certa ine admiration pou rle chefqu a n d on dé cide de faire de la politiqu e à l?avant-scè n e.Tou t comme moi, ilcroya it qu e le Québec était prêt pou rvolerde ses propres a iles su r la scène intern a tion a le. Comme porte-pa role des a ffaires é trangères,et comme indépendantiste, j?aborde tou jou rs les dossiers de la même manière.Comment est-ce qu ?on traiterait ça si on é ta it indépendant? Qu?est-ce qu iestle meilleu rpou rle Québec? Qu?est-ce qui a été le plus difficile lors de votre défaite en 2007? Je dirais simplem en t la défaite. Que ce soit pou r un athlète ou u n politicien ,la défaite fait mal,su rtou tqu a n d on a donné le meilleu rde soimême.Je n?aime pa s reven irsu rle pa ssé .Je su is deven u ,pa rla force des choses,a ssez résilien t.Le sport amateu restune école de vie qu it?a ppren d à perdre et à ga gn er.Être u n bon ga gn a n t est a u ssiimportant que d?être u n bon perda n t.J?ai pu dé velopper les deu x facettes, ta n t da n s le sport a m a teu r qu e da n s m a vie politiqu e. Comme j?aien seign é la démocratie pen da n t 30 ans,je su is totalem en tcon scien tqu e c?estun privilège d?avoir le m a n da t de repré sen ter son m on de et de porter la voix du peu ple da n s u n pa rlem en t. Vous vous êtes aussi présenté à la mairie de Mascouche en 2013, pour ensuite vous lancer dans la campagne électorale fédérale de 2015. Quel est le palier gouvernemental qui vous interpelle le plus et pourquoi? J?aila cha n ce d?avoiru ne expé rien ce politiqu e aux trois pa liers (m unicipa l,provin cialetfédéral). Ce qu im e préoccupe,ce son t les gen s d?ici.Je su is un homme de ca u ses,je fais de la politiqu e pou rle monde.Le pa lieroù on sert im porte peu , on doit le faire a vec dé term ination ,con viction , sa n s com prom ission . Pa r exem ple, le Q u é bec pa ie plu s de 50 milliards de dollars en ta xes et im pôts au fédéral.A lors,ilfaut en avoirpou rn o - tre argen tetlu tterpou rallercherchernotre dû à Ottawa. Le Bloc Québécois a traversé une période difficile, notamment avec son effondrement lors des élections fédérales de 2011 et le départ de Gilles Duceppe. Croyez-vous que la tempête est enfin passée? Oui!Malgré le peu de moyens à notre disposition ,je pen se qu e nous faison s un travailrem a r- qu é et rem a rqu a ble à O tta w a ,et qu e les Q uébé - cois von tnous faire con fiance en 2019. En tant que politicien, quel est votre plus grand souhait pour le Québec d?aujourd?hui? Retrou ver la fierté d?être Q u é bé cois.Et a tten - tion ,être Québécois n?a rien à voiravec pa raître Québécois.Être Québécois,c?estd?abord etavant tou t u n choix politiqu e.Pa rce qu e les gen s on t a u ssile choix de se dé fin ircomme Ca n a dien s,et je le respecte.Je ne su is pa s con tre les Ca n a dien s, je su is pou rles Québécois.Je milite pou rla recon - naissa n ce et le respect de la différen ce,et cela commence parla mienne.Je su is Q u é bé cois!Le Q u é bec est u n e terre m é tissé e. Lorsqu e je m e prom è n e da n s le monde,je ne veu x pa s qu ?on me prenne pou ru n autre.Je ne su is pa s Ca n a dien ,je ne l?aijamais é té et je n e le seraijamais.Je su is Québécois!J?aimerais qu e le Québec prenne con - scien ce de son poten tiel,de ses ca pa cité s.Nou s som m es profon dé m en t créatifs et travaillants.Je pen se sin cèrem en t qu ?on peu t faire bea u cou p plu s,bea u cou p m ieu x. J?aimerais a u ssi qu ?on s?aime un peu plu s. En tant que père, quelle société espérez-vous léguer aux générations futures? Un e société dé com plexé e,plu s ju ste,plu s verte, politiqu em en t plu s audacieu se.Lâ cherun peu le virtu el pou r des in teraction s réelles.Être a liéné, c?est être cou pé de l?expé rien ce.Je vois des jeu - nes qu ipa ssen t plu s de tem ps su r leu rcellu laire, su r leu rta blette,qu ?à dé velopperleu rca pa cité à établir et à vivre réellem en t des relation s.C?est sociologiqu em en tin quiétant. Luc Thériault, député du Bloc Québécois dans la circonscription de Montcalm. Lorsqu?on est député à la Chambre des communes, comment arrive-t-on à concilier le travail et la famille? (Sou pir) Difficilem en t.O tta w a , c?est bien pire qu e Q u é bec.C?est sincèrem en t l?aspect le plus difficile de mon travail.De retou rda n s le com té , j?essa ie tou jou rs de pa sserdu tem ps avec ma fille et d?a pprivoiser len tem en t ma nouvelle situ a tion de pè re monoparen tal.J?aisou ven tditqu ?après la politiqu e,ce qu ireste à un politicien ,c?est sa fa - mille etson in tégrité. Lors de vos moments de repos, quel est votre truc pour vous libérer l?esprit? La musiqu e,la nage,les repa s en tre amis,rares, mais a ppré ciés.J?aime cuisiner pour les a m is. J?aime a u ssile cinéma ou lire une bonne biogra - phie.Sa n s ou blierune bonne pa rtie de hock ey.Je su is un « fan » des Ca n a dien s de Montréaldepu is mon en fance. Propos recueillis par Véronick Talbot

Les Résidences Soleil Pointe-aux-Trembles

? 13 900, rue Notre-Dame Est, Pointe-aux-Trembles (Montréal) ? 514 642-2234 10 - Le mercredi15 mars 2017 - www.letra itd union .com Une entreprise familiale ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? PORTES OUVERTES Visites tous les jours! ? Piscine intérieure, sauna et spa ? Bibliothèque, salon Internet ? Salle de cinéma, cartes, bingo ? Quilles virtuelles, billard ? Piano, chorale, chapelle ? Jeux de pétanque et palets ? Salle d?artisanat et tricot ? Terrasses ensoleillées ? Fêtes, thématiques, soirées ? Grande salle à manger familiale au dernier étage avec vue exceptionnelle sur le Fleuve St-Laurent.

Appartement

2 ½

1268$

* incluant 2 repas/jour Aussi inclus : Pour gens

Appartement

du bel âge 3 ½ autonomes et semi-autonomes

1378$

* 4 ½

1670$

*

familiale ? abordable ? sécuritaire ? évolutive ? épanouissante

? Tous les loisirs, activités et commodités de la résidence ? Entretien ménager 2x/mois ? Service de literie 1x/semaine ? Électroménagers de base ? ? Câblodistribution de base ? Système d?interphone et d?appel d?urgence, réceptionniste 24h/24 et personnel de soins 24h/24 ? Salle de bain complète privée ? Balcon privée ? Grande garde-robe et plus! à la carte et à prix abordables. ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? *Projection du coût réel pour le client de 70 «à partir de», selon disponibilité et sujet à

Vous devez télécharger Flash Player


Vous devez télécharger au minimum la version de Flash Player 9

Cliquez ici

Adobe Flash Player Download Center