Sur le podium

Samuel Larochelle Journaliste « J'en tremblais, tellement j'avais aimé ça. »

Le 24 h Roller de Montréal

À toute vitesse.net 8

Quand découvrir un sport permet de se découvrir soi-même

Directeur général du 24 h Roller de Montréal depuis 2009, Simon Clément est l'exemple parfait de l'impact que peut avoir l'événement dans la vie de ses participants. De simple débutant curieux en 2004, il gravit peu à peu les échelons du sport et de l'organisation, jusqu'à faire partie de l'élite des patineurs à roues alignées du Québec et mener le 24 h Roller de Montréal vers de nouveaux sommets chaque année.

Attirant près de 1000 patineurs pendant le congé de la fête du Travail, du 31 août au 3 septembre dernier, l'événement est d'abord connu pour son relais de 24 heures où chaque équipe de 10 patineurs doit compléter le plus grand nombre de tours du Circuit Gilles Villeneuve, du dimanche au lundi. Occasion rêvée pour se dépasser, socialiser et découvrir le patin à roues alignées, l'événement propose également des compétitions amicales et des sprints le samedi, en plus d'offrir une visite iconoclaste de la métropole, le vendredi soir. Moins de deux jours après la conclusion de la neuvième édition du 24 h Roller de Montréal, Simon Clément rencontrait le journaliste d'À toute vitesse, habité par un sentiment d'accomplissement et de grande fierté. Même si la plupart des gens peineraient à se relever d'un tel événement, le DG carbure à la passion dévorante qui l'habite pour le patin à roues alignées depuis ses débuts « officiels », il y a bientôt dix ans. Quand vous écoutez Simon vous raconter qu'il est du genre à pratiquer le patin, la plongée sous-marine, le tennis, la course à pied et l'escalade la même semaine, vous ne pouvez pas faire autrement que de le croire. Pourtant, son incursion dans le monde du patin est tout, sauf naturelle et fluide. Enfilant les patins à quatre roues de sa mère lorsqu'il n'est qu'un petit garçon, le jeune sportif suit des cours de patinage de vitesse avec des patins de hockey dans les pieds, quelques années plus tard. « À 14 ans, j'ai reçu mes premiers patins de roller-hockey. Dans ce temps-là, je pensais que je patinais vite... », relate-t-il avec un sourire en coin.

Vous devez télécharger Flash Player


Vous devez télécharger au minimum la version de Flash Player 9

Cliquez ici

Adobe Flash Player Download Center